Print this page

PETITE ENFANCE: Une unité préscolaire pour les enfants de La Valette
ARTICLE PARU DANS LE MAURICIEN | 5 JUILLET, 2014 - 13:00
 
 
Après le centre d’éveil il y a deux  ans, le village intégré de La Valette  a accueilli ce matin sa première  école maternelle. Le centre,géré par  la Fondation pour l’Enfance Terre de   Paix, vient répondre à un besoin d’encadrement des personnes en  situation de  vulnérabilité,  particulièrement les enfants. Le  ministre de l’Intégration sociale,  Suren Dayal,  a invité les habitants  de La Valette à profiter  pleinement  des facilités mises à leur disposition et à assumer leur part de responsabilité.

Cette nouvelle unité d’encadrement pour les enfants vient répondre à un besoin dans la localité. Alain Muneean, directeur de Terre de Paix, a rappelé l’importance d’un accompagnement approprié le plus tôt pour des enfants devant faire face à des conditions difficiles. C’est pour cela, dit-il, que le centre opère comme « une famille étendue ». Il ajoute : « Les problèmes sont parfois tellement importants que les familles ont besoin d’un espace additionnel. Nous sommes là pour les aider à faire face à l’adversité. »

L’unité préscolaire et le centre d’éveil ont été mis en place conjointement par la National Empowerment Foundation (NEF) et Terre de Paix avec le soutien financier de la Mauritius Telecom (MT) Foundation. Sarat Lallah, le CEO de MT, s’est ainsi dit « heureux » de s’associer à un tel projet et a salué le travail entrepris par Terre de Paix. « La Valette peut aujourd’hui être citée en exemple. Avec le centre et l’école, les enfants auront l’opportunité de prendre un bon démarrage dans la vie. Nous investissons dans l’avenir. »

Le ministre Hervé Aimée, député de la circonscription, également présent ce matin, n’a pas manqué, lui, de souligner « l’initiative du Premier ministre de mettre en place une loi pour la responsabilité sociale », ajoutant que « c’est lui l’architecte de tout cela ». Des propos soutenus par le ministre de l’Intégration sociale, Surren Dayal. Celui-ci a fait ressortir que, par le passé, les enfants n’avaient pas de telles opportunités. Pour lui aussi, « La Valette est un modèle ».

Toutefois, le ministre de l’Intégration sociale n’a pas manqué de rappeler les difficultés qui persistent dans ce village intégré. « Il y a 198 familles qui ont bénéficié d’une maison avec un terrain clôturé. Il y a encore quelques difficultés. Nous vous demandons votre collaboration. Nous avons mis à votre disposition des cours de « lifeskills » pour vous aider à sortir de votre vulnérabilité. Sachez en profiter. Il est temps de se ressaisir. »

Lors de la cérémonie d’inauguration, les invités ont eu l’occasion de découvrir le talent des enfants à travers des chants, des poèmes, des danses ainsi qu’un spectacle de marionnettes. De telles activités, précise Alain Muneean, contribuent à leur épanouissement. « Le spectacle de marionnettes est une méthode active pour aider les enfants à internaliser les sentiments. »